Bonjour,

Malheureusement votre navigateur est obsolète. Pour une navigation optimale sur notre site nous vous recommandons de télécharger gratuitement Mozilla Firefox.

Les Glaziks de Coray.

Plus tard

X

Victoires des Glaziks contre Gourin et Scaër

A la une | 20 novembre 2017

La A des Glaziks l’a emporté logiquement contre les protégés de Thierry Rivoal qui n’étaient sans doute pas dans leur meilleur jour. Au cours de la première mi-temps les Glaziks […]

La A des Glaziks l’a emporté logiquement contre les protégés de Thierry Rivoal qui n’étaient sans doute pas dans leur meilleur jour.

Au cours de la première mi-temps les Glaziks se procurent quatre occasions franches par Valentin Carien ( 5ème et 25ème), Alexandre Barré (15ème) et Didier Diby (42ème) mais elles sont toutes malheureusement hors cadre.

A la 61 ème minute réussit, dans un angle fermé, à glisser le ballon au ras du poteau pour marquer son septième but officiel depuis le début de la saison.

A la 71 ème minute, après une longue chevauchée sur l’aile droite,  Didier Diby centre sur Vincent Sadou dont le tir est repoussé par le gardien sur Anthony Gagnon à l’affût qui marque le deuxième but des Bleus. Tout au long de ce match, Anthony a réalisé, certainement, sa meilleure prestation depuis le début de saison.

A la 88 ème minute, Gourin réduit le score par une percée plein centre de Raoul Rascar.

A la 92 ème minute, Steven Froin écarte, brillamment, une balle d’égalisation de Gourin.

Après ce match, Coray se classe en quatrième position avec huit points d’avance sur le premier relégable mais avec dix points de retard sur nos amis scaërois.

En pressant haut l’équipe adverse et en appliquant à la lettre les consignes de l’entraîneur dès le début du match, l’équipe  B a gagné par deux buts à zéro contre Scaër.

Thomas Perrot a ouvert le score en fin de première mi-temps sur un centre d’Anthony Jaouen.

Raymond Guillamet a transformé un pénalty au milieu de la deuxième mi-temps.

En fin de match, Valentin  Thiec a préservé sa cage par trois arrêts déterminants.

Il faut souligner l’excellente prestation de Michel Quéméré qui a annihilé toutes les tentatives de l’attaquant scaërois le plus dangereux.

Avec l’apport de joueurs très expérimentés, l’équipe B a trouvé un fond de jeu qui lui faisait cruellement défaut en début de saison.

La  C n’a pu aligner, encore une fois, un effectif suffisant pour se rendre à Ergué Gabéric.

 

aaaa

Nos partenaires